• Par Yohan
  • 27 juillet 2016

L’effet SandBox de Google : Le mystère demeure toujours

L’effet SandBox de Google : Le mystère demeure toujours

L’effet « sandbox », de son nom français « bac à sable », est une forme de pénalité infligée aux nouveaux sites par le moteur de recherche Google. Lors de la mise en ligne de ces derniers, il apparaît que certains sites récents éprouvent des difficultés à se positionner dans les résultats de recherche sur le ou les mots-clés choisis. Et ce, même sur des termes de recherche qui paraissent à leur portée. La sandbox s’apparente à une zone de quarantaine (créée intentionnellement ou non par Google) dans laquelle les nouveaux sites sont plongés. Il ne s’agirait pas là d’une punition à proprement dit, mais avant tout d’une période d’initiation ou de mise à l’épreuve de ces nouveaux sites web.

La sandbox de Google, un peu d’histoire

Depuis 2004 et l’apparition des premières discussions sur des forums spécialisés traitant du phénomène sandbox de Google, de nombreuses spéculations sur ces effets ont vu le jour. Depuis lors, de nombreux experts dans le domaine du référencement se sont penchés sur le sujet, afin de déterminer les causes de cette forme de pénalité et les solutions permettant d’en sortir. Un an après la découverte du phénomène sandbox par la communauté, Google est sorti de son silence. D’après Matt Cutts, prédécesseur de John Muller, (l’homme qui prête son image à de nombreuses annonces effectuées par Google), il ne s’agit pas d’un filtre punitif à proprement parler, mais plutôt d’une réaction due à la mise à jour majeure de l’algorithme de positionnement Google survenu en 2004.

L’effet sandbox, quels sont les sites visés ?

La sandbox de Google représente un espace où résident de nombreux sites web en devenir tout au long de leur période de « gestation » jusqu’à ce que ces derniers fassent leurs preuves pour être pris au sérieux dans les résultats de recherche. Un moyen pour Google de s’assurer que chacun des sites positionnés dans ses résultats de recherche apporte suffisamment de pertinence pour les visiteurs.

D’après ce que nous savons, cette mise en quarantaine affecterait l’ensemble des sites récemment mis en ligne, en freinant leur indexation et ralentissant ainsi le positionnement des mots-clés déterminés sur les pages du site.

Néanmoins, nous savons également que dans la majorité des cas, les sites touchés par la mise en quarantaine accusent une suroptimisation de leurs contenus, ou impliquent un choix de mots-clés fort concurrentiel. Cette indication implique le besoin pour Google de tester au préalable la qualité des domaines avant de les mettre en concurrence dans les résultats de recherche.

Comment sortir de cette zone de quarantaine ?

Afin de limiter la perte de trafic due aux effets de la sandbox, plusieurs solutions s’offrent aux possesseurs de sites web. En premier lieu, il est conseillé d’utiliser intelligemment les techniques de référencement naturel, afin de limiter l’aspect spammeux de celles-ci. De cette manière, votre site attirera moins la curiosité de Google, ce qui évitera davantage de sanctions de la part du géant.

L’acquisition de liens permettant l’augmentation de l’autorité de domaine se doit également d’être faite de manière habile. En effet, il n’est pas rare de constater sur certains sites l’acquisition de centaines, voire de milliers de liens dès le lancement du site. Il est évident qu’en obtenant autant de liens dès les premiers jours de vie d’un site web, ce dernier soit également suspecté par la haute autorité de Google. L’acquisition d’un nombre moins important de liens, mais de plus grande qualité aura un impact plus efficace, ce qui permettra de contribuer plus rapidement à la sortie de ce bac à sable dans lequel vous êtes enlisé.

De manière générale, cela démontre bien le combat mené par Google depuis de nombreuses années sur la face sombre du référencement organique. En effet, Google s’attelle à nuire aux pratiques jugées peu orthodoxes, afin de mettre en valeur les sites apportant une plus-value aux différents internautes naviguant dans les résultats de recherche. Toutes les analyses reprises sur les nombreux sites spécialisés dans les techniques de SEO vont toutes dans le même sens. Donc, pour éviter les peines infligées par Google, comme l’effet de sandbox, il est conseillé de ne pas sur-optimiser les sites en démarrages et de jouer la carte de la patience.

Pour contrer le manque à gagner lors du lancement d’un site, il peut être conseillé de mettre en place des campagnes publicitaires sur les mots-clés les plus concurrentiels que vous avez déterminé sur votre site. De cette manière, il vous sera possible d’amener du trafic sur vos pages, vous offrant des possibilités de convertir les actions souhaitées. L’utilisation d’AdWords La publicité sur Google AdWords est notamment une solution à privilégier vous permettant de pallier de manière temporaire aux effets de la sandbox de Google.

En conclusion, la sandbox est un signe de plus illustrant la stratégie développée par Google depuis de nombreuses années. Son désir de proposer dans ses résultats de recherche des sites de qualités, au contenu pertinent, afin que les internautes puissent bénéficier d’un service optimal. Toutes ces indications ont permis de prendre conscience que la recherche d’un positionnement optimal passe obligatoirement par un référencement propre et surtout naturel.

Malgré tout, rien n’indique qu’un nouveau site correctement optimisé ne subisse pas un passage dans le bac à sable de Google. Cependant, il sera bien plus simple et plus rapide d’en sortir et permettant de jouer enfin dans la cour des grands !

Your Name (required)

Your Email (required)

Subject

Your Message

Besoin d'un Little BIG coup de pouce ???
Contactez La LITTLE BIG TEAM !

+1 514 437-4245

Nom et prénom *
Adresse courriel *
Téléphone *
Sujet
Votre message