6 conseils pour concevoir un site web en s’inspirant d’études sur le cerveau humain

« L’homme est un animal doué de raison » voilà comment Aristote décrivait l’être humain il y a de cela plus de 2000 ans. Au fil du temps, la science a été en mesure d’expliquer scientifiquement la source principale de cette capacité de raisonnement : un cerveau beaucoup plus développé que chez toutes les autres espèces. Certaines stratégies de conception de sites Web sont d’ailleurs élaborées à partir des toutes dernières découvertes sur le cerveau humain et son fonctionnement.

Voilà pourquoi il est intéressant de se pencher sur différentes stratégies de conception de sites Web prenant en compte les caractéristiques uniques de chacune des parties du cerveau.

Créer un site Web en fonction du lobe frontal

Le lobe frontal est associé à des « fonctions exécutives » telles que la motivation, la planification, l’attention et la mémoire à court terme. Il considère les options et les conséquences des actions.

1. Organiser le contenu pour marquer l’esprit

Lorsque vous organisez les différents éléments qui seront présentés sur une page Web, mettez les choses les plus importantes au début et à la fin. La raison de cette stratégie est que l’attention et la rétention des lecteurs sont beaucoup plus faibles dans la partie médiane d’un texte. Au fur et à mesure que les visiteurs parcourent la page, les premiers et derniers éléments sont plus susceptibles de rester dans la mémoire à court terme. Vous avez donc beaucoup plus de chances d’éveiller la curiosité ou de créer un souvenir positif grâce à une amorce efficace qu’à l’aide d’un paragraphe central, aussi intéressant soit-il.

De plus, n’incluez pas trop d’éléments simultanément. La mémoire à court terme ne peut contenir que sept éléments à la fois. Si vos menus de navigation comprennent plus de sept liens, divisez-les en plus petits groupes.

2. Tirer profit de l’aversion du cerveau pour les pertes

Les humains ne sont pas des calculateurs de coûts / bénéfices efficaces. Nous avons tendance à surévaluer les pertes et à sous-évaluer les gains. En d’autres termes, les pertes sont plus douloureuses que les gains sont agréables. Cette aversion pour les pertes peut être utile aux concepteurs de sites Web et aux rédacteurs. Pour tirer profit de cette caractéristique du raisonnement humain, vous devriez donc :

  • Souligner les impacts négatifs de ne pas utiliser votre produit ou service.
  • Regrouper les coûts ensemble et énumérer les avantages séparément.
  • Mettre l’accent sur les gains immédiats.
  • Créez l’urgence avec des offres à durée limitée.
  • Si le produit est rare, dites-le.

3. Profiter de l’effet de groupe propre aux humains

Les gens ont tendance à faire comme les autres. Donc, en donnant la preuve que d’autres vous ont choisi, le choix de votre entreprise semble être logique. L’objectif est de donner l’impression que toute décision qui n’implique pas votre entreprise est en dehors de la norme acceptable.

Voilà donc une bonne raison de donner du poids à vos arguments en maximisant l’effet de groupe :

  • Témoignages de clients ou avis de clients
  • Widgets de médias sociaux montrant votre nombre d’abonnés
  • Approbation des influenceurs pertinents
  • Logos de médias où votre entreprise a été mentionnée
  • Sceaux de confiance, y compris les adhésions à des associations, les certificats de sécurité et les récompenses

Ces éléments améliorent grandement le jugement de valeur initial de votre site Web et de votre entreprise.

OBTENEZ UN COACHING GRATUIT DE 30 MINUTES EN REMPLISSANT LE FORMULAIRE !
  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

 

Concevoir des contenus adaptés au lobe temporal

Avec le lobe frontal, le lobe temporal joue un rôle clé dans la compréhension du langage. C’est là que le langage et la signification sont traités.

4. Choisir les bons mots

Les boutons de navigation et le style de rédaction des pages doivent être faciles à comprendre pour les visiteurs. Utilisez un vocabulaire courant que les lecteurs comprendront facilement. Évitez les longues phrases. N’utilisez pas de jargon. De longues phrases et des mots fantaisistes forcent le lobe temporal à travailler plus fort et découragent de nombreux internautes.

Une écriture accessible pour les utilisateurs « moins instruits » fonctionne bien pour tout le monde. Il ne s’agit pas d’abaisser le niveau de qualité, il s’agit d’utiliser des expressions simples que tout le monde peut comprendre. Utiliser un niveau de langage élevé peut vous faire paraître intelligent, mais cela risque de créer un sentiment d’incompétence chez le lecteur. Ce que vous désirez au fond, c’est inspirer les actions. Malheureusement, un internaute qui doute de lui-même est peu susceptible d’agir. En ce sens, soyez accessible dans votre écriture.

Stimuler le lobe occipital grâce au design

Cette région est le processeur visuel du cerveau. Il gère la perception de l’espace, de la couleur et du mouvement.

5. Miser sur les bonnes couleurs

Dans les années 1930, la scientifique allemande Hedwig von Restorff a découvert que lorsqu’on leur donne une liste de dix articles, les gens se souviennent davantage des articles qui sont d’une couleur différente des autres. Cela est dû au fait que le lobe occipital est sensible aux différences visuelles.

Des expériences ont d’ailleurs montré que les couleurs hors du commun ne sont plus simplement celles dont les internautes se souviennent, elles sont celles sur lesquelles ils cliquent : 60% de plus!

Choisissez une couleur d’action pour tous vos liens, boutons et effets de survol. Optez pour une couleur distincte de la palette utilisée tout au long du design. N’utilisez cette couleur d’action nulle part ailleurs que dans les éléments interactifs.

Le complexe amygdalien et les émotions inspirés par un site Web

Les amygdales jouent un rôle clé dans la formation et le stockage des souvenirs émotionnels.

6. Choisir des titres évocateurs

Les titres ne sont pas seulement la première chose vue sur une page, ils sont regardés plus que toute autre chose. Ces derniers peuvent rapidement susciter des émotions. La recherche montre que les titres inspirant de fortes émotions sont beaucoup plus partagés que les autres par les internautes. D’ailleurs, les trois types d’émotions qui se partagent le plus sur le Web sont l’anxiété, la colère et l’inspiration.

Voilà pourquoi vous devriez essayer de rédiger des titres qui déclenchent des émotions très positives (ou très négatives), surtout pour les articles de blogue.

Conclusion

La création de sites Internet et le marketing Web sont des sciences relativement nouvelles et quelquefois imprévisibles. Comme toutes les sciences, elles impliquent de temps à autre une stratégie par essais et erreurs. Essayez ces techniques dans votre conception de sites Web et mesurez leurs résultats. Vous trouverez peut-être que certains conseils fonctionnent mieux que d’autres, mais sachez que toute technique qui tient compte de l’anatomie cérébrale est susceptible de porter fruit !

Toutefois, pour gagner du temps, vous pouvez vous fier à l’équipe de conception de sites web de My Little Big Web. Les professionnels qui la composent savent exploiter les réflexes instinctifs des internautes afin d’en faire profiter leurs clients. N’hésitez pas à nous contacter dès maintenant.

Optimisation-page-produitImage principale utiliser typographie web dans un site