Les 10 erreurs à éviter lors de la création d’un site de e-commerce

Pourquoi créer un site de e-commerce?

Pour passer du physique au digital tout simplement ! Créer un site de e-commerce permet d’augmenter la visibilité de sa marque, et d’avoir une meilleure connaissance du comportement de la cible. On a de réelles données comportementales liées à l’achat sur le site grâce à Google Analytics (ou autres outils de suivi), et une vue globale de son stock.

Néanmoins, il ne faut pas oublier que le site internet ne fait pas tout. Le web est un canal au même titre que la grande distribution et la presse. Votre site vous permettra de vous faire connaître sur internet et selon votre objectif, il pourrait peut-être utile d’investir en street marketing par exemple.

Cependant, nous écrivons un article sur le web donc restons dans le thème de la présence en ligne. Sachez que si votre marque n’est pas connue, il va falloir investir sur le site (en temps ou en argent en fonction de ce que vous voulez/pouvez faire) ! Analysez toutes les contraintes, pensez à adapter votre contenu selon le marché et le pays. Par exemple, une marque française voulant ouvrir un site en ligne aux Etats-Unis aura un investissement marketing très important puisque la marque n’est pas connue. Il faudrait envisager l’ouverture d’un magasin sur place au préalable.

Créer un site de e-commerce: les erreurs à éviter

Pour vous lister et expliquer les erreurs à éviter sur un site e-commerce, nous avons opté pour le jeu du vrai ou faux ! Ces affirmations sont-elles véridiques ?

1) L’exécution de la stratégie se doit d’être identique en ligne et hors ligne.

Vrai et Faux

Dans la plupart des cas, il faudra faire usage de la stratégie hors-ligne pour sa stratégie en ligne. Le consommateur ne se comporte pas de la même manière face au produit, il faudra donc utiliser les données de vente ainsi que tout ce qui a été récolté en magasin afin d’améliorer le site e-commerce.

Cependant, les comportements d’achat sont très différents en réalité et en ligne. Grâce à des outils d’analyse des données de votre site, comme par exemple Google Analytics, vous pouvez être informés des va-et-vient de vos clients. On réalise ainsi que le consommateur en ligne analyse beaucoup plus les produits et prends plus son temps pour faire un achat que le consommateur hors ligne.

2) Mettre beaucoup d’articles en ligne c’est bien

Vrai et faux

Selon vos priorités, il peut être intéressant de ne pas proposer tous vos produits d’un coup (par exemple si vous êtes limités en termes de stock, de temps pour intégrer les produits ou autres) ! Dans cas, mieux vaut cibler le produit que vous savez que le client cherche ou vous pourriez choisir de mettre en premiers vos produits « vaches à lait ». Même chose si vous n’avez pas de système de tri des articles que vous proposez. Le consommateur ne veut pas perdre son temps à faire toutes les pages de votre site pour trouver son produit, car cela le ferait fuir. Par exemple, lorsqu’un site a 1086 produits, il est impossible que quelqu’un aille tout voir ! On vous conseille surtout de classer tous vos produits par catégorie, afin de permettre au client de trier tout ce qu’il y a et d’accéder rapidement à sa requête.

3) Les bannières et les vidéos sont appréciées par les consommateurs

Ça dépend

Les vidéos sont appréciées sur les sites de marques reconnues comme Apple. Une vidéo sortant de l’ordinaire peut aussi intéresser les visiteurs de votre site. Pour ce qui est des bannières animées, il y a de quoi fatiguer votre consommateur à en voir clignoter partout. On se limite donc !

4) Le pop-up est la meilleure manière favoriser la vente sur un site e-commerce

Faux

Les pop-up multiples ennuient le consommateur car elles sont souvent intrusives. Il est aussi fréquent de ne pas savoir comment les fermer et ce, particulièrement sur les mobiles. Nous conseillons généralement d’utiliser au maximum un pop-up sur le site afin de ne pas perturber la navigation ou l’achat. Vous pourriez ainsi mettre en avant une promotion en cours ou à venir.

5) Personne n’achète sur mobile

Faux !

Au Canada, 82% de la population se connecte via smartphone ou sur tablette pour accéder à internet. Selon Statistiques Canada, plus de 50% de la population canadienne a utilisé internet afin de commander un bien ou un service en 2012.

En effet, consulter un site sur mobile donne une expérience d’achat différente que sur un ordinateur. Cela est donc une chose à prendre en compte lors de la création de son site web car il est devenu très facile d’acheter sur smartphone ! Il faut donc préparer l’optimisation SEO de son site web sur ordinateur comme sur portable. On vous explique ici comment référencer votre application mobile.

6) Les marques n’ont pas besoin de call center ou chat et de FAQ

Faux.

Les clients ont plus confiance lorsqu’il y a un chat en direct, un outil d’aide à l’achat dont la fréquence d’utilisation ne cesse de croître. Les Call Center (ou Centre d’Appels) sont souvent utilisés, car le consommateur apprécie appeler pour avoir plus d’informations sur un produit. Ces éléments mettent vos clients plus à l’aise dans leur processus d’achat.

Est-il nécessaire d’avoir une FAQ ? Cela dépend des pays, elle est obligatoire en Allemagne par exemple.

Enfin, il vaut mieux disposer ces éléments en bas ou dans le check out de votre site e-commerce, lieu stratégique pour être contacté.

7) Proposer un mode unique de paiement est favorable à l’achat

Ça dépend

Proposer les bonnes méthodes de paiement est à la fois pour le consommateur un gage de sérieux et un moyen efficace de les rassurer. D’où l’importance d’offrir un éventail de modes de paiement afin d’attirer de nouveaux clients et d’en fidéliser d’autres.

Bien que la carte bancaire soit un grand classique, ce n’est pas l’unique méthode de paiement, et pas forcément la plus efficace ! Les sites de e-commerce utilisent de plus en plus PayPal afin d’effectuer des paiements en ligne, un bon moyen pour rassurer les clients sur la sécurité de la vente. Le crédit en ligne est une autre méthode d’achat permettant d’étaler le paiement par mensualité, ce qui est intéressant pour les gros achats.

OBTENEZ UN COACHING GRATUIT DE 30 MINUTES EN REMPLISSANT LE FORMULAIRE !

 

8) Les badges de sécurité ne sont plus utiles, les consommateurs en ligne n’y font plus attention

Faux.

Les badges de sécurité, (un petit logo certifiant que votre achat s’effectuera sans problèmes et sans vol), établissent un lien de confiance avec le consommateur car cela montre que le paiement se déroulera sans encombre. En effet, lorsqu’on n’a pas d’information par rapport à la sécurité du site e-commerce, on a moins envie de payer.

9) La recherche sur site est peu utilisée par l’internaute. Il n’y a pas de raison d’optimiser sa visibilité.

Faux !

Seulement utilisée à 10%, la recherche sur site convertit pourtant très bien. Il faut essayer de la mettre en avant, et montrer l’avantage de la recherche. Par exemple, si on tape « thermo » sur le site de Starbucks on aura trop de choix car le terme est trop vague. C’est pourquoi ils ont créé un synonyme du mot thermo nommé « tumbler » pour cibler la recherche.

De plus, pensez à proposer des suggestions lorsque le consommateur fait des fautes de frappe, et donc à installer des synonymes sur la recherche. Prenez des hyponymes et hyperonymes. Cela signifie que lorsque je cherche « botte » je peux taper « chaussure », mais si je veux des talons il y aura uniquement cela.

10) Une fois la commande passée, le e-commerçant n’a plus rien besoin de communiquer auprès de son client

Faux

Il faut communiquer sur le fait que tout va bien se passer. Il y aura certains jours où le consommateur doutera (il a peur de ne pas recevoir sa livraison) donc envoyez lui des courriels fréquents avec la mise à jour de sa livraison et des rappels lui indiquant d’autres produits qu’il aimera peut-être. N’oubliez pas, l’objectif ultime c’est la fidélisation !

Vous l’avez compris, toutes ces affirmations sont fausses ! On résume ?

Les 10 règles d’or pour créer un site de e-commerce

  • Exécution stratégique adaptée en fonction du support et du consommateur
  • Afficher les bons produits pour plus de conversions
  • Ne pas abuser des animations : mettre en avant le produit
  • L’utilisation du pop-up doit être mûrement réfléchie
  • Connaître sa cible principale avant de créer un site de e-commerce
  • Informer vos clients.
  • Adapter sa méthodologie : trouver ce qu’on cherche sur le site
  • La sécurité donne une authenticité au site
  • Recherche : la mettre en avant pour augmenter conversions sur le site
  • Personnaliser la communication après une vente !

Maintenant que nous avons remit les pendules à l’heure, vous êtes parés pour créer un site e-commerce à la fois compétitif et de qualité !

Vous avez aimé cet article ? On vous explique aussi comment choisir votre CMS lorsque vous concevez un site web.

N’hésitez pas à nous contacter au 514 437 4245 ou via notre formulaire de contact si vous souhaitez parler à un conseiller qui répondra à toutes vos questions.

Les 10 erreurs à éviter lors de la création d’un site de e-commerce
4 (80%) 86 votes
contenu-dupliqueDonnées-Structurées