Faut-il privilégier la qualité ou la quantité des contenus web?

Par My Little Big Web

Aujourd’hui, le contenu occupe une place de plus en plus importante dans les stratégies de marketing web. Dans le même temps, les stratégies de production de contenu diffèrent selon les professionnels du marketing web. D’un côté, il y a ceux qui prônent la production de contenu en quantité dans le but d’obtenir davantage de trafic, tandis que de l’autre, il y a ceux qui préconisent la création de contenus qualitatifs, et ce, afin de crédibiliser leur image de marque. De ce débat, l’argument de la qualité semble toujours prendre le pas sur celui de la quantité. Pour autant, nous allons voir dans cet article que le choix entre les deux n’est pas aussi unilatéral qu’il n’y paraît et qu’il est bien plus nuancé.

 

Quantité des contenus web : l’argument du trafic

Objectif : augmentation de la part de visiteurs, leads ou clients.

Les manières d’améliorer son référencement ont beaucoup changé ces dernières années. En cause, l’évolution des algorithmes de référencement de Google. Plusieurs tendances se sont succédé, parmi elles, on retrouve la publication de contenus en quantité. À noter qu’elle a toujours son importance aujourd’hui. Néanmoins, son sens a évolué, et à présent, elle fait davantage référence à la fréquence de publication qu’au volume de contenu publié.

En effet, la fréquence de publication permet de fidéliser son lectorat, en lui donnant une raison de revenir sur son site web. Cela crée pour l’internaute une sorte de routine, un rendez-vous quasiment obligatoire. Publier régulièrement permet d’augmenter le trafic vers son site web.

D’après une étude d’Hubspot, les blogues publiant plus de 16 articles par mois obtiennent 3,5 fois plus de trafic que ceux qui en publient entre 1 et 4. Ce qui semble logique puisque plus vous publiez, plus vous avez de contenu, plus les internautes peuvent vous trouver sur des requêtes différentes.

Attention, un trafic élevé vers votre site web ne vaut rien si celui-ci ne génère aucun lead ou aucune interaction.

La question de la qualité ou de la quantité ne concerne pas uniquement les contenus textuels, elle est aussi valable pour les contenus publiés sur les réseaux sociaux. L’impact est d’ailleurs plus fort puisque vous parler directement à votre communauté.

Concernant le manque d’interaction, la situation est un peu différente sur ce type de plateforme. Certes, un manque d’interaction avec vos contenus peut-être frustrant, puisque cela peut vous persuader qu’ils ne donnent pas envie. Pour autant, s’ils génèrent de nombreuses impressions, vous gagnerez en visibilité et en notoriété.
Donc, en publiant régulièrement, vous allez attirer davantage l’attention des internautes et des algorithmes de classification de contenus. Mais ce n’est qu’une étape franchie, il faut ensuite que votre contenu amène les internautes à s’engager. Cet engagement n’est possible que si ce celui-ci plaît par sa qualité.

Si vous souhaitez rédiger du contenu de qualité, faites en sorte qu’il soit pertinent, utile et qu’il apporte une valeur ajoutée à vos lecteurs.

 

Qualité des contenus web : l’argument de la crédibilité

Objectif : se différencier de ses concurrents par un contenu unique et à forte valeur ajoutée.

À l’ère d’une information toujours plus abondante, les lecteurs deviennent de plus en plus exigeants et pointilleux en matière de consommation de contenu.

De ce fait, il est essentiel de fournir un contenu de grande qualité pour retenir au maximum leur attention. Si votre contenu n’est pas de bonne qualité, il n’intéressera pas les internautes qui quitteront rapidement votre site. Cela risque d’impacter, entre autres, votre taux de rebond. Pire encore, les internautes risquent de ne pas revisiter votre site web.
Il vous faut donc privilégier un contenu de qualité et à forte valeur ajoutée. D’autant que, très souvent, vous n’êtes pas le seul à traiter certains sujets.
Ce n’est pas tout! En produisant un contenu de qualité, vous ne satisferez pas uniquement les internautes, vous satisferez aussi les algorithmes de référencement.
Prenons l’exemple de l’algorithme de Google. Celui-ci prend en compte plusieurs critères pour juger de la qualité de vos contenus. Parmi ces critères, Il prend notamment en compte le comportement de l’utilisateur (temps passé sur votre site, nombre de pages par sessions, taux de rebond), qui est un indicateur clair de la qualité et de la pertinence de vos contenus.

Note : Pour connaître les statistiques de vos contenus, vous pouvez utiliser Google Analytics : rubrique Comportement > Contenu du site > Toutes les pages

Vous pourrez ainsi voir le nombre total de vues sur votre article, le nombre unique de vues, le temps moyen passé sur la page, le taux de rebond, etc.
Vous pouvez  aussi choisir la période à analyser ou comparer deux périodes si vous le souhaitez.

C’est un bon moyen de savoir où vous en êtes, et quelle direction il vous faut prendre.

Utilisation de Google Analytics pour voir les statistiques d’une page de blogue

 

Sur les réseaux sociaux, c’est la même chose. Votre contenu sera davantage mis en avant si le nombre d’interactions qu’il suscite est important.

Nombre d’interactions sur une publication (commentaires, mentions « j’aime », partages, etc.)

 

Enfin, sachez que vos contenus reflètent la philosophie ainsi que la crédibilité de votre marque. Si vos contenus sont de faible qualité, cela diminuera drastiquement la confiance que les lecteurs porteront sur votre marque. Ils seront donc moins susceptibles d’interagir avec vos contenus ou de faire affaire avec vous.

 

Privilégier la qualité ET la quantité des contenus web

Vous l’aurez compris, lorsque vous rédigez des contenus pour le web, il faut associer la qualité et la quantité. En effet, il ne faut sacrifier ni l’un ni l’autre, car ils fonctionnent ensemble.
En associant les deux, vous pouvez tirer bénéfices de chacun d’entre eux. L’un (la quantité) attirera du trafic vers votre site web, tandis que l’autre (la qualité) servira à pérenniser ce trafic et influencera directement votre réputation.

Attention cependant à trouver un équilibre. En effet, rédiger du contenu de qualité prend du temps. Si vous publiez beaucoup de contenu, il se peut que leur qualité en pâtisse. À l’inverse, si vous prenez trop votre temps, vous risqueriez de ne pas être régulier dans la quantité de contenus publiés. Dans ce cas, comment procéder?

Mettre en place un calendrier éditorial

Dans ce combat, votre meilleur allié est l’organisation. Que ce soit pour votre contenu textuel ou pour vos réseaux sociaux, afin d’optimiser au maximum votre temps, il est recommandé de suivre un calendrier éditorial. D’une part, cela vous permettra de publier vos contenus dans un ordre logique, et d’autre part, les choses seront plus claires dans votre tête et vous partirez sur de bonnes bases.
L’exemple ci-dessous concerne les réseaux sociaux, mais l’idée reste globalement la même pour la planification de vos contenus textuels.

Exemple de calendrier des publications (réseaux sociaux)

 

Pour ce qui est de la rédaction d’articles de blogue, vous pouvez aller plus loin en vous fixant un temps de production. Par exemple, pour un article de 1500 mots, vous pouvez vous donner 6 heures (recherche d’informations, tri, rédaction, relecture, etc.).

Cet exemple n’est pas à prendre au pied de la lettre, vous pouvez vous donner plus ou moins de temps si vous le souhaitez, dans la mesure du raisonnable. Si vous passez trop de temps à rédiger votre article, vous prenez le risque de perdre le fil et de ne pas respecter votre calendrier.

Ne pas publier son article « à chaud »

Lorsque vous avez terminé de rédiger votre article et que vous l’avez relu. Ne vous empressez pas de le publier immédiatement. Laissez-vous du temps pour le digérer et pour le relire un peu plus tard. Cela vous permettra d’ajuster vos propos si vous pensez qu’ils manquent de profondeur, ou de corriger certaines erreurs que vous avez peut-être manquées à la première relecture.

En vous laissant du temps, de nouvelles idées pourront également émerger et donner de la matière à votre article. Plus un article est précis et pointilleux, plus vous aurez de chances d’être reconnu pour la qualité de vos écrits.

Être efficace dans la production de ses contenus

Une des choses essentielles pour produire du contenu de qualité en quantité est l’efficacité. Ce constat est d’autant plus valable si vous souhaitez créer des contenus vidéos.
Comme la mise en place des caméras, des éclairages, du décor et les différents réglages inhérents à la prise d’images prennent du temps, pourquoi ne pas tourner plusieurs vidéos à la suite?

À noter que cette « production à la chaîne » s’applique aussi aux podcasts, à la prise de photos, à la rédaction d’articles de blogue, etc. En bref, à tout contenu. Évitez donc de morceler la production de vos contenus en plusieurs temps et accordez-vous un créneau dédié pour chacun d’entre eux.

De même pour vos contenus textuels. Si, durant vos recherches, vous trouvez des informations qui pourraient être pertinentes pour un de vos futurs articles, n’hésitez pas à les garder de côté pour pouvoir les réutiliser en temps voulu.

Enfin, ayez toujours des articles en stock. Cela vous permettra de vous concentrer sereinement sur la rédaction d’articles de qualité, sans être pressé par le temps.

OBTENEZ UN COACHING GRATUIT DE 30 MINUTES EN REMPLISSANT LE FORMULAIRE !
  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Conclusion

Il n’y a pas de choix à faire en ce qui concerne la qualité et la quantité des contenus. Il serait dommage de ne pas profiter des aspects positifs de l’un en choisissant l’autre. D’autant plus qu’il est largement possible de cumuler les deux, sans trop de difficultés.

Pour cela, planifiez la rédaction de vos contenus, soyez cohérent et respectez votre calendrier. Enfin, ayez toujours en stock des articles. En suivant ces conseils, vous devriez être en mesure de produire des contenus qualitatifs en quantité raisonnable qui augmenteront à coup sûr le trafic sur votre site web ainsi que votre notoriété et feront de votre marque un leader d’opinion dans votre industrie.

Si vous n’êtes pas sûr de vous ou que vous souhaitez confier la rédaction de vos contenus à des professionnels, vous pouvez nous contacter. Nous vous répondrons avec plaisir.